En ondes: I Don't Wanna Wait | David Guetta & One Republic

Information régionale

L’agrile du frêne est arrivé dans la Baie-des-Chaleurs

today11 juillet 2022

Arrière-plan
share close

L’agrile du frêne fait son entrée en Gaspésie.

 

La présence de cet insecte nuisible a été confirmée la semaine dernière par le laboratoire de l’Agence canadienne de l’inspection des aliments. C’est à Saint-Omer que la présence de l’agrile a été confirmée grâce à l’œil averti d’un visiteur. Une quinzaine de frênes seraient touchés. Cet insecte peut facilement tuer un frêne en 3 ou 4 ans et une fois qu’il est découvert il est généralement trop tard pour l’arbre, comme l’explique Yves Johnson propriétaire de Services Arbres Gaspésie :

  • cover play_arrow

    L’agrile du frêne est arrivé dans la Baie-des-Chaleurs solinfo

La présence de l’agrile est confirmée au Québec depuis 2008 et sa présence dans l’est se limitait cependant à Montmagny. Yves Johnson explique que l’insecte peut se déplacer sur de courtes distances, mais il s’est probablement rendu en Gaspésie avec un visiteur qui transportait avec lui son bois de chauffage, une pratique à proscrire, selon Yves Johnson. Ce dernier explique qu’en cas d’infestation les arbres touchés ne doivent pas quitter le terrain et ils doivent être abattus lors de la période de dormance de l’insecte, soit du début octobre jusqu’au mois de mars. Le bois doit ensuite être brulé localement :

  • cover play_arrow

    L’agrile du frêne est arrivé dans la Baie-des-Chaleurs solinfo

Anouar Mestari spécialiste opérationnel pour le programme des végétaux a l’Agence canadienne affirme qu’il ne s’agit pas d‘une surprise et que son groupe travaille présentement a répertorier la présence de l’agrile dans la région :

  • cover play_arrow

    L’agrile du frêne est arrivé dans la Baie-des-Chaleurs solinfo

La biodiversité variée des forêts de la Gaspésie devrait contribuer à limiter l’infestation contrairement à des endroits comme Montréal ou le frêne est très présent. Les personnes qui croient avoir décelé l’insecte sur des arbres dans leur propriété sont invitées à communiquer avec l’agence ou avec la MRC ou la municipalité concernée.

Partager


0%