En ondes: What Is Love? | Haddaway

Information régionale

La ZEC de la rivière Bonaventure recule

today14 avril 2021

Arrière-plan
share close

La ZEC Bonaventure fait marche arrière et renonce à la tarification et aux limites d’embarcations pour les descendeurs autonomes.

 

C’est ce qu’a annoncé la ZEC ce matin dans un communiqué. Rappelons que la publication du Plan global de cohabitation pour la rivière Bonaventure, qui prévoyait une telle tarification, a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

 

La ZEC explique dans son communiqué que ces changements visent à préserver l’accessibilité à la rivière pour la population locale. La ZEC et ses partenaires poursuivent les discussions avec le ministère de la Faune afin de trouver des sources de financement permettant de remplacer les sommes qui devaient initialement être perçues auprès des descendeurs autonomes. S’il le faut, la ZEC s’engage à combler le manque à gagner pour la première année de mise en œuvre du plan en puisant à même son fonds de prévoyance.  La ZEC et la douzaine de partenaires, qui ont participé à l’élaboration du plan, ont constaté que la tarification pour les descendeurs autonomes représentait un irritant pour plusieurs. Les descendeurs autonomes devront toutefois s’enregistrer à un des points d’entrée de la ZEC ou par téléphone.

 

Cependant, la ZEC explique qu’il n’est pas question pour elle de financer des activités d’entreprises privées. Ainsi malgré ces changements, les mesures prévues au plan, s’appliquent toujours aux entreprises privées, notamment les limites quotidiennes et aux balises concernant les aires de mises à l’eau, les zones d’arrêt et les heures d’utilisation de la rivière. Cime aventure s’opposait farouchement au plan de la ZEC.

 

Une séance d’information publique est prévue ce soir à 19. Il est possible de s’inscrire sur le site de la ZEC.

 

Partager


0%