Informations régionales

La Santé publique doit être plus prompte

7 avril 2021

Québec demande à la Santé publique d’être plus prompte à faire respecter les consignes sanitaires.

 

Selon le directeur de Santé publique Gaspésie-les Îles, Yv Bonnier-Viger, la lettre envoyée lundi par le ministre Christian Dubé constitue surtout un rappel adressé aux différentes directions régionales par rapport à leurs pouvoirs.

 

Le Dr Bonnier-Viger souligne cependant qu’à l’avenir, un établissement qui n’applique pas les protocoles sanitaires conformément aux ordonnances, n’auraient droit qu’à un seul avis avant une fermeture forcée ou l’annulation d’une activité qui présente un risque aux yeux de la Santé publique :

Par ailleurs, la directive du ministre Dubé indique aux directeurs de Santé publique régionales qu’ils recevront une communication du directeur national, Horacio Arruda, afin de préciser les conduites à appliquer.

 

Selon Yv Bonnier-Viger, on présentera alors une simplification administrative du traitement juridique dans l’application des ordonnances sanitaires, qui ne posaient toutefois pas de problèmes dans la région:

Le Dr Bonnier-Viger explique que les pouvoirs de la direction régionale de Santé publique n’entreront pas en conflit avec les décisions nationales liées à des fermetures ou à des annulations d’activités.  Il précise que les interventions des directions régionales ne viseront que des emplacements spécifiques sur une approche au cas par cas.

Collaboration CFIM

Retour

PARTAGER