Informations régionales

La pression est maintenue à Listuguj

Austin Caplin, à gauche et deux autres manifestants Photo: Mario Cyr

La pression est maintenue à Listuguj

12 février 2020

Le groupe qui empêche le passage de wagons  à Listuguj compte rester sur les lieux.

 

            Un campement a été établi vers 11 :00 lundi par une demi-douzaine de manifestants avec feu, chaises, drapeau et véhicule sur le rail.  Les opposants autochtones devaient se relayer toute la nuit.  Éric Dubé, le président de l’entité municipale gestionnaire du rail, la Société de chemin de fer de la Gaspésie, confirme que le transport est toujours interrompu ce matin.

 

            Au cœur du conflit, le groupe autochtone proteste en appui aux chefs héréditaires de Wet’suwet’en qui veulent empêcher la réalisation du projet de gazoduc de la compagnie CoastalGaz Link, qui traversera cette communauté de la Colombie-Britannique.

 

            Toutefois, les manifestants dénonçaient surtout, hier soir, les arrestations «musclées» qui ont été réalisées par la GRC ailleurs au Canada, où d’autres blocus se tiennent lieu depuis samedi.

 

            Austin Caplin, l’un des protestataires, note que la pression sera maintenue aussi longtemps que nécessaire :

 

            Le blocus touche le transport de copeaux de Temrex, le transport de ciment de McInnis et de pales d’éoliennes de LM WindPower.  La Société de chemin de fer de la Gaspésie, exploitant du rail, n’a pas l’intention de demander une injonction pour forcer le démantèlement du barrage.

Retour

PARTAGER