En ondes: Travailler | Martin Duford

Information régionale

La FPJQ réagit

today14 août 2018

Les manifestants du Camp de la rivière empêchent les journalistes d'accéder à la porte menant à la conférence de presse, malgré la présence policière, crédit : Sonia Landry

Arrière-plan
share close

La fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) dénonce les agissements des militants du Camp de la rivière tout en considérant qu’il s’agit d’une situation complexe.

Jeudi dernier, une vingtaine de militants environnementalistes ont bloqué l’accès à une conférence de presse organisée par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, au sujet du quai de Gaspé. Il était en compagnie de Jean D’Amour et de Diane Lebouthillier.

Seulement la moitié des journalistes présents ont réussi à accéder à la salle où l’annonce a eu lieu avec beaucoup de retard. Les autres n’ont pas pu entendre ce que les représentants du gouvernement avaient à dire ni poser leurs questions.

Johanne Fournier, la présidente de la section Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de la FPJQ juge que la question est plutôt délicate :

  • cover play_arrow

    La FPJQ réagit solinfo

Selon Johanne Fournier, le devoir des journalistes est de rapporter ce qui se passe tant de l’action citoyenne que des autorités. Dans cette perspective, il aurait été important de rapporter aussi l’annonce des ministres puisqu’il en va du droit du public d’être informé :

  • cover play_arrow

    La FPJQ réagit solinfo

La SPJQ laisse quand même la population jugée par elle-même de la situation.

Partager


0%