En ondes: Un homme autonome | Damien Robitaille

Information régionale

La découverte d’une nouvelle espèce d’invertébré à Miguasha dans Scientific Reports

today28 septembre 2021

Reconstitution du cténophore dans le paléoenvironnement de Miguasha il y a 375 millions d'années en tant qu'organisme benthique. Photo: UQAR

Arrière-plan
share close

La découverte d’une nouvelle espèce d’invertébré de 375 millions d’années retient l’attention sur la scène internationale grâce à un fossile provenant du Parc de Miguasha.

 

L’équipe de chercheurs dirigée par le paléontologue Richard Cloutier vient de faire paraître un article sur la découverte dans la revue Scientific Reports.

 

Le fossile cténophore identifié à Miguasha a été découvert en 2017.

 

            Cette espèce de cténophore daterait de l’aube des premiers animaux multicellulaires, selon ce que suggèrent les travaux de l’équipe du professeur Cloutier.  Il s’agirait de la forme la plus primitive d’animaux multicellulaires retrouvés sur terre.

 

            Le cténophore mesure 6 centimètres de diamètre.  Il est gélatineux et translucide.  Il s’agit d’un petit invertébré marin qui ressemble superficiellement aux méduses.  Dans les eaux de l’estuaire et du golfe Saint-Laurent, on retrouve encore des cténophores sous forme de Groseilles de mer.  Ces organismes dérivent en partie du plancton.  

 

Contrairement à la pléthore de poissons, les fossiles d’invertébrés à Miguasha sont rares et peu diversifiés.  Ce nouveau fossile de cténophores vient démontrer, encore une fois, le caractère exceptionnel des fossiles de Miguasha, soutient le professeur Richard Cloutier, de l’UQAR.

Partager


0%