Informations régionales

La cimenterie de Port-Daniel sera contrôlée par la brésilienne Votorantim

La cimenterie de Port-Daniel sera contrôlée par la brésilienne Votorantim

10 décembre 2020

Le contrôle de la cimenterie de Port-Daniel-Gascons passe aux mains de la firme brésilienne Votorantim Cimentos.

 

Le sixième producteur de ciment au monde et la Caisse de dépôt et de placement du Québec ont convenu de créer une coentreprise qui appartiendra à une plateforme de placements internationale détenue par Votorantim et par la Caisse de dépôt, par le biais de sa société en commandite Gestion McInnis.

 

Votorantim s’engage à maintenir les installations et les emplois à l’usine de Port-Daniel au minimum jusqu’en 2029.  L’entité promet aussi de déployer à Port-Daniel des initiatives de réduction de l’empreinte carbone.

 

Les actions de la nouvelle entité seront détenues à 83 % par Votorantim tandis que l’investisseur institutionnel qu’est la Caisse de dépôt possèdera 17 % des parts.  La brésilienne transférera ses actifs nord-américains dans cette nouvelle co-entreprise.  En plus de son usine gaspésienne, McInnis y mettra ses terminaux et ses opérations maritimes.

 

Ciment McInnis dispose d’un terminal en eaux profondes adjacent à l’usine qui exploite trois navires et un réseau de distribution composé de 10 terminaux maritimes, ferroviaires et de camionnage localisés en Ontario, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et aux États-Unis.  Elle présente une capacité annuelle de production de 2,2 millions de tonnes

 

Votorantim et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont publié un communiqué conjoint à 9 :00 aujourd’hui.

 

Les 2 partenaires annoncent qu’elles combineront leurs actifs en vue de créer une entité conjointe dans le but de développer les opérations en approvisionnement de ciment dans les Grands Lacs, l’Est du Canada et le long de la côte nord-est des États-Unis.

 

La transaction demeure assujettie au respect des conditions de clôture habituelles, dont l’approbation par les autorités réglementaires du Brésil, du Canada et des États-Unis.

 

La présence de Votorantim Cimentos en Amérique du Nord remonte à 2001, note la firme engagée pour réaliser les communications à l’occasion de la présente annonce.  La brésilienne a d’abord fait l’acquisition de la société St. Marys Cement, société canadienne fondée en 1912 dans la ville de St. Marys, en Ontario. Avec ses usines intégrées de ciment situées à St. Marys et Bowmanville, en Ontario, de même qu’à Detroit et à Charlevoix, au Michigan, St. Marys Cement dessert actuellement des clients canadiens et américains dans la région des Grands Lacs.

Retour

PARTAGER