En ondes: Avant de crever | Olivier Couture

Information régionale

La chambre de commerce applaudit la volte-face mais souhaite plus d’écoute du gouvernement

today7 novembre 2019

Maurice Quesnel, directeur général de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs

Arrière-plan
share close

Le directeur de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs se réjouit de la volte-face du gouvernement Legault sur la venue d’étudiants étrangers.

 

            La semaine dernière, le gouvernement a annoncé un resserrement de l’accès au Programme de l’expérience québécoise, un programme permettant une voie rapide vers la résidence permanente.  Désormais, seuls les candidats ayant étudié ou travaillé dans une liste de formation ou d’emploi peuvent accéder au PEQ.  Cependant, devant le tollé soulevé par cette décision, le gouvernement a annoncé mercredi une clause de droits acquis pour les travailleurs ou les étudiants déjà au Québec.

 

            Maurice Quesnel se réjouit de l’annonce d’une clause grand-père. Il affirme que pour plusieurs, le resserrement des modalités du PEQ apporte beaucoup d’incertitude pour les immigrants qui veulent s’installer ou pour les employeurs aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre :

 

            Malgré ce léger recul du gouvernement, le directeur constate que la CAQ est peu à l’écoute des experts, dans plusieurs dossiers, notamment en matière d’immigration et de pénurie de main-d’œuvre :

  • cover play_arrow

    La chambre de commerce applaudit la volte-face mais souhaite plus d’écoute du gouvernement solinfo

 

            Le gouvernement Legault a justifié sa volte-face en affirmant ne pas avoir bien évalué les conséquences humaines du resserrement du PEQ.

Partager


0%