En ondes: Clarity | Vance Joy

Information régionale

Kristina Michaud annonce ses intentions à 11:00 dans le fief de Diane Lebouthillier

today4 avril 2024

Arrière-plan
share close

La députée du Bloc Québécois, Kristina Michaud, qui verra disparaître sa circonscription dans 19 jours, fait une annonce aujourd’hui sur son avenir politique.

 

Elle convoque les médias en conférence de presse à Grande-Rivière, dans le fief de la députée libérale et ministre des Pêches, Diane Lebouthillier.

 

Lors de la conférence de presse qui se tiendra à 11 heures à l’école des pêches et de l’aquaculture du Québec, Kristina Michaud, aura le chef bloquiste à ses côtés.  Yves-François Blanchet complète aujourd’hui sa tournée en Gaspésie.

 

La députée d’Avignon-la Mitis-Matane-Matapédia vient d’avoir 31 ans.  Elle habite Val Brillant dans la Mitis d’où elle est originaire.

 

Le plus récent redécoupage de la carte fait en sorte que la MRC de la Mitis se retrouvera dans la circonscription voisine.  Ce territoire est actuellement représentée par le bloquiste Maxime Blanchette-Joncas.  En contrepartie, les MRC de la Matanie et d’Avignon qui font partie du territoire de Kristina Michaud seront transférées dans le comté de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine-Listuguj où réside la députée libérale et ministre des pêches, Diane Lebouthillier.

 

Diane Lebouthillier a annoncé, sans prévenir le 9 févier à Matane, devant la chambre de commerce, qu’elle avait l’intention de se présenter aux prochaines élections fédérales.  Depuis, son rival bloquiste aux deux derniers scrutins, Guy Bernatchez, a confié à CIEU-FM qu’il ne serait pas de la campagne à venir.  Guy Bernatchez est maintenant préfet de la MRC Haute-Gaspésie.

 

Depuis sa première élection il y a 5 ans, Kristina Michaud a fait grimper de 200 à 600 le nombre de membres du Bloc Québécois sur le territoire d’Avignon-la Mitis-Matane-Matapédia.

 

La députée a pris du galon au fil des années.  Dès sa première rentrée parlementaire, elle a été nommée porte-parole du Bloc pour les dossiers jeunesse et changements climatiques.  À ces responsabilités s’est ajouté celle de porte-parole en matière de sécurité publique et de protection civile, ce qui l’a menée à siéger au Comité permanent de la sécurité publique et nationale.  Elle en est maintenant la vice-présidente.

Partager


0%