Informations régionales

Invasion de lieux publics

Invasion de lieux publics

23 juillet 2020

     Les municipalités de la Baie-des-Chaleurs forcées de prendre des mesures de contrôle en raison d’une invasion de lieux publics.    

     Devant l’affluence sur le territoire, de campeurs qui s’improvisent et en raison de nombreux cas de non-respect de la salubrité, certaines municipalités qui s’étaient montrées tolérantes jusqu’ici ont décidé de monter d’un cran leurs actions pour s’assurer de faire respecter le bon ordre. La ville de New-Richmond a décidé de mettre en application son règlement municipal concernant les nuisances en interdisant le camping dans les lieux publics et sur les plages. Dorénavant, les contrevenants pourraient s’exposer à des amendes de 100 à 300 dollars. Le maire de New-Richmond Éric Dubé

 

À Carleton-sur-mer, bien que la ville dispose déjà d’un règlement similaire, la présence de récalcitrants est aussi observée. Certains lieux protégés, comme le banc de St-Omer sont dorénavant interdits. Toutefois, en vue d’accommoder les campeurs de dernière minute, le maire Mathieu Lapointe précise que la ville a tenu une séance extraordinaire ce matin, pour ouvrir un nouveau site aux visiteurs improvisés, ils devront cependant être autonomes car aucun service n’est offert sur place.

 

 Les municipalités de Paspébiac et de Bonaventure ont également pris des mesures pour  atténuer l’impact occasionné par le surplus de visiteurs qui s’arrêtent aux abords des routes, notamment en rehaussant la fréquence de cueillette des ordures. Régent Bastien et Rock Audet sont respectivement maires de Paspébiac et Bonaventure. 

 

Rappelons que le phénomène a pris des proportions démesurées sur la Côte de Gaspé. Une escouade de surveillance a été mise en place suite à un nombre élevé de plaines concernant les comportements des visiteurs.   

                                                           

Retour

PARTAGER