Informations régionales

Heureux du recul de la ZEC

Heureux du recul de la ZEC

19 avril 2021

Le député de Bonaventure salue le recul de la ZEC de la rivière Bonaventure dans son Plan de cohabitation global.

 

Initialement, ce plan prévoyait une tarification et une limite d’embarcations pour les descendeurs autonomes. L’annonce de cette tarification a provoqué de nombreuses réactions négatives et mercredi, la ZEC a annoncé qu’elle abandonnait dans son plan la notion de limites et de tarification pour les utilisateurs autonomes.

 

Le député de Bonaventure, qui s’est opposé publiquement à une réduction de l’accessibilité de la rivière affirme que le recul de la ZEC est une très bonne nouvelle. Il croit qu’une tarification aurait exacerbé les tensions entre les différents utilisateurs et provoqué de la désobéissance. Le député croit que la ZEC vient de s’éviter bien des problèmes :

 

La tarification aurait servi à financer l’embauche de 11 employés sur la rivière au coût de 140 mille dollars.  Sylvain Roy reconnait l’importance de bien protéger la rivière et il répète qu’il offre son soutien à la ZEC pour obtenir une autre source de financement que les utilisateurs autonomes :

 

Pour la première année du plan la ZEC puisera dans son fonds de prévoyance afin de couvrir le manque à gagner.

Retour

PARTAGER