Informations régionales

Engouement pour le homard

Engouement pour le homard

24 août 2020

C’est le marché du Québec qui a principalement absorbé le homard pêché en période de pandémie.

            Au mois de mai, plusieurs pêcheurs s’inquiétaient de prendre la mer pour la pêche au homard alors que près de 80% du marché avait disparu avec la fermeture du marché américain et celui des croisières. Même si les résultats officiels des débarquements  ne sont pas encore connus, tous les intervenants s’entendent pour dire que le homard était au rendez-vous et que la pêche a été très bonne, malgré des prix un peu plus bas. En début de saison les pêcheurs recevaient 6 dollars 50 la livre. Le prix a graduellement baissé jusqu’à 4 dollars 75 pour remonter autour de 6 dollars en fin de saison.

            Jean-Paul Gagné, directeur de l’Association des industriels de la pêche affirme que le homard a trouvé preneur et que les différentes bannières des marchés d’alimentation ont été très proactives pour la promotion du crustacé :

            De plus avec la reprise progressive des activités économiques, notamment la réouverture des restaurants, du homard a finalement été vendu sur le marché américain particulièrement pour les particuliers :

             Jean-Paul Gagné affirme qu’il n’a jamais douté du fait que le homard trouverait preneur et selon lui les pêcheurs se sont peut-être montrés un peu trop pessimistes en début de saison.

Retour

PARTAGER