En ondes: You Broke Up With Me | Walker Hayes

Information régionale

En manque de main d’oeuvre pour cueillir les fraises abondantes

today10 juillet 2024

Arrière-plan
share close

Le murissement rapide et le manque de main-d’œuvre risquent d’entraîner la perte de 30 à 40% de la production de fraises à la Ferme Bourdages.

 

Les conditions climatiques favorables font en sorte que les fruits ont muri rapidement.  Les plants sont remplis alors qu’habituellement, l’apogée de la récolte arrive généralement vers le 25 juillet.

 

Ce sont, par ailleurs, surtout les retards et les tracas administratifs de visas et de permis de travail liés au recrutement des travailleurs mexicains qui posent problème au propriétaire de la Ferme Bourdages, Pierre Bourdages :

  • cover play_arrow

    En manque de main d’oeuvre pour cueillir les fraises abondantes julie

 

Plutôt que d’avoir accès à 32 travailleurs cette année, Pierre Bourdages estime que c’est 80 travailleurs étrangers qu’il devrait pouvoir embaucher pour accomplir le travail.

 

Pour des raisons de juridiction, la main d’œuvre étrangère qui terminera prochainement dans les usines de transformation des produits de la mer ne pourra aller prêter main forte dans les champs, déplore Pierre Bourdages.

 

C’est le programme québécois FERME qui chapeaute les travailleurs agricoles et c’est Ottawa qui se charge de ceux des pêches :

  • cover play_arrow

    En manque de main d’oeuvre pour cueillir les fraises abondantes julie

 

Pierre Bourdages lance un appel à la population afin de dénicher des travailleurs.  Les champs gorgés à 80% de fraises les conditions sont aussi idéales pour l’autocueillette.

Partager


0%