Informations régionales

Embourbé dans la paperasse gouvernementale

10 juin 2020

Les organismes communautaires du Québec disent être embourbés dans la paperasse à remplir pour justifier l’aide reçue en urgence pour répondre à la population pendant la pandémie.

 

            En point de presse cet avant-midi, les coordonnateurs des tables régionales des organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent et de Lanaudière, Émilie St-Pierre et Hugo Valiquette, ont dénoncé le fait qu’ils doivent fournir un lot immense d’information et les courts délais pour le faire.  Cette réalité est vécue partout au Québec puisqu’il s’agit d’une commande du Conseil du Trésor.

 

            Les règles de reddition de comptes ont changé entre le moment où la première tranche de 75 % de la subvention a été versée et la deuxième.  Et la recherche s’avère fastidieuse pour plusieurs organismes :

 

            Selon Émilie St-Pierre, certains organismes regrettent d’avoir fait appel au fond d’urgence mis en place par le gouvernement du Québec devant la lourdeur du processus de reddition de comptes :  

 

            L’aide d’urgence accordée aux groupes communautaires a oscillé entre 500 et environ 20 000$ en moyenne.

Retour

PARTAGER