Informations régionales

Devoir de mémoire pour Trisha Condo

Trisha Condo

Devoir de mémoire pour Trisha Condo

22 juillet 2021

Une femme de Gesgagpegiag se fait la porte-parole de sa mère victime des pensionnats autochtones.

Depuis quelques semaines avec la découverte de sépultures d’enfants, c’est tout le pays qui est secoué par la triste réalité des pensionnats catholiques où les enfants autochtones étaient souvent emmenés de force afin de les assimiler.

Trisha Condo est originaire de Gesgapegiag. Elle a longtemps travaillé comme professeur et elle se décrit maintenant comme un guide spirituel.  Il y a seulement 6 mois, elle a découvert que sa mère est une survivante de ces écoles. Sa mère Lorraine Condo a fréquenté l’école résidentielle de Tracadie et ne lui en a jamais parlé :

Bien qu’elle a été elle-même victime de sévices, elle a été choquée quand des corps ont été découverts. Après une phase de déni sa mère s’est finalement ouverte et a donné la permission à sa fille de parler de son expérience :

Même si la nouvelle génération n’a pas connu les pensionnats les effets de l’assimilation se sont transmis au fil du temps. Trisha Condo se souvient des conseils de sa mère quand elle était jeune :

Heureusement, les choses changent et Trisha Condo est convaincue que les jeunes portent davantage leur héritage. D’ailleurs, Trisha Condo affirme que c’est avec les méthodes traditionnelles que les Premières Nations pourront renouer avec leur culture :

Cependant, Trisha Condo est aussi de son temps et elle est présente sur tous les réseaux sociaux afin de rejoindre les jeunes et partager ses connaissances:

Malgré le racisme très présent, en Gaspésie Trisha Condo invite les jeunes et les moins jeunes à démontrer clairement qui ils sont.   

 

Retour

PARTAGER