Informations régionales

Des règles trop floues dans les quincailleries

Les propriétaires en ordre, Pierre-Luc, Louis, André, Michel et Sylvain Bigaouette Photo: courtoisie

Des règles trop floues dans les quincailleries

6 janvier 2021

Quincailleries : les commerçants font face à des règles floues qui dictent si un produit est essentiel ou non.

 

            Les indications envoyées pour la période de restriction commerciale du 25 décembre au 11 janvier se sont résumées en deux mots : matériaux et outils. 

 

            Le directeur général et co-propriétaire du Centre rénovation Saint-Siméon, Pierre-Luc Bigaouette, soutient que cette absence de directives claires crée des incongruités entre les différentes quincailleries :

            Les commerçants sont donc laissés à leur jugement, selon la situation qui est exposée :

 

            Dans ce flou, Pierre-Luc Bigaouette se sent parfois assis entre deux chaises : respecter les règles du gouvernement en toute bonne foi et faire des affaires en servant sa clientèle :

 

            Le co-propriétaire du commerce espère que si le confinement se prolonge sur une période de 4 semaines, tel que le gouvernement l’envisage aujourd’hui, Québec s’appliquera à émettre des directives claires.

Retour

PARTAGER