Informations régionales

Des éducatrices réclament des congés payés pour les retraits préventifs

Laurence Gauvreau-Rivière et Anna-Kim Appleby

Des éducatrices réclament des congés payés pour les retraits préventifs

25 novembre 2020

Les éducatrices des Centres de la petite enfance réclament des absences rémunérées en cas de retrait préventif dû à la COVID-19.

Des employés syndiqués des CPE de la Baie de Maria ont distribué des dépliants d’information ce matin aux parents afin de faire valoir leur point.

Les employés réclament d’être rémunérées lorsqu’elles doivent s’absenter du travail le temps de recevoir un résultat de test pour la COVID ou en cas de retrait préventif si elles présentent des symptômes.

Pour le moment, plusieurs éducatrices ont été obligées de piger dans leur banque de congé de maladie et devront bientôt s’absenter sans être rémunérées, à moins qu’elles ne pigent dans leur banque de vacances.

La présidente par intérim du syndicat CSN du CPE de Maria, Anna-Kim Appleby, explique que ces congés COVID sont déjà en place dans le secteur scolaire et le secteur de la santé. La présidente rappelle que les éducatrices occupent elles aussi une fonction essentielle :

Anna-Kim Appleby note que les éducatrices travaillent avec de jeunes enfants et il est donc fréquent qu’elles ressentent des symptômes pouvant s’apparenter à la COVID :

 

Retour

PARTAGER