Informations régionales

Déception au ROCGÎM

Déception au ROCGÎM

14 août 2020

Le Regroupement des Organismes Communautaires Gaspésie-les Îles salue l’injection de 70 millions de dollars dans les organisations de la Santé et des services sociaux du Québec.

 

            Il aurait toutefois préféré une répartition plus équitable de ce montant forfaitaire qui vise à combler le manque à gagner des organismes incapables de tenir des activités d’autofinancement entre mars et septembre en raison de la pandémie, puisque seulement 608 mille dollars reviennent à la région.

 

            L’agente de liaison du ROCGÎM, Véronique Allard, explique qu’on ne connaît pas non plus les critères d’admissibilité que la centaine d’organismes de la région auront à respecter pour avoir accès à ces fonds.  Elle donne en exemple la reddition de compte serrée du premier fonds d’urgence, octroyé au printemps pour couvrir les dépenses excédentaires liées aux exigences sanitaires, qui avait découragée plusieurs organismes :

 

       

L’agente de liaison au ROCGIM, Véronique Allard

 

     Le ROCGÎM aurait préféré que Québec alloue ce montant à un rehaussement récurrent du Programme de Soutien aux Organismes Communautaires (PSOC), qui avait été rehaussé de 35 millions au budget 2019, afin que les organismes puissent gérer leurs propres imprévus à plus long terme.

 

            La part de la région Gaspésie-les Îles représente moins de un pour cent de l’enveloppe.

Collaboration CFIM

Retour

PARTAGER