En ondes: L'horloge | Laurence Castera

Information régionale

Cri du coeur du représentant des pêcheurs

today2 mars 2023

Arrière-plan
share close

Le représentant des pêcheurs professionnels de la Gaspésie accuse Pêches et Océans d’incompétence dans sa gestion des stocks de poisson de fond.

O’Neil Cloutier effectue une sortie en règle sur les méthodes de gestion du phoques et l’impact de sa surabondance sur les stocks de poisson. Le pêcheur estime que le phoque est directement responsable de la dégradation des quantités de morue dans le golfe Saint-Laurent ainsi que d’à peu près toutes les espèces.  600 mille phoques gris sillonnent le golfe Saint-Laurent.  Un seul spécimen adulte mange entre 20 à 40 kilo de nourriture par jour.

 

O’Neil Cloutier affirme que les stocks de morue ne peuvent se reconstituer à cause de la prédation par le phoque, rappelant que le moratoire sur la pêche est en vigueur depuis 1992.  Les stocks de hareng souffrent également de l’abondance du phoque, souligne le représentant des pêcheurs.  Il note que 60 % de la mortalité est attribuable au phoque et 5 % à la pêche : 

  • cover play_arrow

    Cri du coeur du représentant des pêcheurs solinfo

 

L’an dernier, le ministère a fermé la pêche commerciale au hareng et au maquereau.  Cette année, c’est la pêche à la limande à queue jaune et à la plie rouge qui ont été suspendues à quelques semaines de l’ouverture.

 

O’Neil Cloutier se désole de voir le ministère fermer les pêches les unes après les autres alors que le phoque poursuit sa prédation.  Même des espèces non pêchées commercialement, comme l’étoile de mer et la poule de mer, sont de plus en plus rares en raison du phoque fait valoir le directeur de l’association :

  • cover play_arrow

    Cri du coeur du représentant des pêcheurs solinfo

Une étude de Pêches et Océans Canada parue en 2019 démontrait que la morue du sud du Golfe disparaîtra complètement d’ici 2050 si on n’en diminue pas la prédation par les phoques gris.

Partager


0%