En ondes: Bilou | Madiba King

Information régionale

Consternation à Amqui

today13 mars 2023

Arrière-plan
share close

Un homme de 38 ans a semé le chaos dans la petite ville d'Amqui, au Bas-Saint-Laurent, lorsqu'il a percuté des piétons qui marchaient en bordure de route avec sa camionnette, lundi après-midi. Deux hommes sont morts dans cet événement tragique, tandis que neuf autres personnes ont été blessées, dont trois gravement.

C'est peu après 15 h que les policiers ont été appelés à se rendre sur la route 132 à Amqui, où plusieurs personnes étaient blessées gravement. La Sûreté du Québec (SQ) n'a pas fourni de bilan fixe dans l'immédiat, parlant plutôt de plusieurs blessés.

La situation était toutefois suffisamment grave pour qu'un code orange soit déclenché à l'Hôpital d'Amqui, un protocole réservé aux situations où "les ressources normalement disponibles pour accueillir les usagers sont inadéquates considérant le nombre de victimes et la sévérité de leur condition".

Toutefois, en début de soirée, la nouvelle est tombée: deux morts _ deux hommes, un sexagénaire et un septuagénaire _, trois blessés dont on craint pour la vie et six autres blessés graves dont les blessures ne mettent pas leur vie en danger. Voici Hélène St-Pierre de la Sûreté du Québec:

  • cover play_arrow

    Consternation à Amqui solinfo

De ces blessés, six ont dû être transportés vers un centre hospitalier de Québec par avion, a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

Quant au suspect, un homme âgé de 38 ans qui serait "de la région" selon la SQ, il a été mis en état d'arrestation pour meurtre et pour délit de fuite mortel. Il aurait quitté la scène après avoir percuté les piétons qui marchaient en bordure de route, mais il s'est livré lui-même au poste d'Amqui du corps de police provincial.

"Pour l'instant, l'enquête tend à démontrer que la collision serait un geste volontaire commis par le suspect", a fait savoir en fin de soirée la sergente Hélène St-Pierre, porte-parole de la SQ.

La SQ ne s'avance toutefois pas sur les motifs du conducteur de la camionnette. Des reconstitutionnistes ont été assignés au dossier, a précisé Mme St-Pierre.

"Tout indique qu'il s'agirait d'un événement isolé. Il n'y aurait plus de danger dans le secteur et il y aurait un seul suspect", a mentionné la sergente St-Pierre.

"Le bilan est très lourd"

Rapidement, les réactions ont fusé de toutes parts pour offrir du soutien à la communauté d'Amqui, une ville d'environ 6000 habitants.

"C'est bouleversant ce qui s'est produit à Amqui. Toutes mes pensées sont avec les victimes et leurs proches. Merci aux premiers répondants présents sur le terrain. (François Bonnardel) suit la situation de près", a réagi le premier ministre du Québec, François Legault, sur Twitter.

Plus tard, M. Legault a confirmé qu'il s'est entretenu avec la mairesse d'Amqui, Sylvie Blanchette, et le député local, Pascal Bérubé. Il a assuré que le gouvernement "sera là pour les gens d'Amqui".

"Je suis de tout c?ur avec les citoyens d'Amqui, au Québec. Je pense à toutes

 

Pascal Bérubé, qui est député de Matane-Matapédia, a de son côté confirmé rapidement qu'il prenait la direction d'Amqui dès lundi.

"Le bilan est très lourd. Plus d'informations à venir. Je suis troublé par ce que me rapportent les autorités", a écrit M. Bérubé sur son compte Twitter.

La députée fédérale d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, a aussi parlé d'un "horrible drame à Amqui" sur les réseaux sociaux.

"En attendant d'en savoir plus, merci aux policiers, intervenants, ambulanciers et au personnel de la santé qui font tout pour assister les blessés. Du support psychosocial est offert pour les témoins. N'hésitez pas à demander de l'aide", a souligné Mme Michaud, qui est née à Amqui.

"J'ai compté quatre personnes à terre"

Alain Gilbert, qui est camionneur, est passé près de la scène peu de temps après les événements. Il n'a pas vu la camionnette suspecte, mais il a tout de même été témoin du déploiement des services d'urgence.

"Un peu avant de rentrer dans la ville d'Amqui, il y a une ambulance qui m'a dépassé et qui s'est arrêtée quasiment tout de suite à l'entrée de la ville. Il y avait déjà une personne couchée au sol", a-t-il expliqué en entrevue avec La Presse Canadienne.

Partager


0%