En ondes: Mauvais rêve ft David Jalbert | David Pineau

Information régionale

CIME affirme simplement respecter une entente de confidentialité

today15 juin 2021

Élodie Brideau

Arrière-plan
share close

La directrice de CIME Aventure refuse catégoriquement de dévoiler les détails de l’autorisation de commerce avec le ministère de la Faune.

Le ministère a transmis le 11 juin cette entente à la compagnie de Bonaventure, mais a donné peu de détails au public sur son contenu et notamment le nombre permis d’embarcations quotidiennes. L’ancienne entente permettait 260 embarcations et la ZEC de la rivière Bonaventure souhaitait plutôt 100.

Élodie Brideau, la directrice de CIME Aventure, affirme que le nouveau contrat respecte la rivière et favorise la cohabitation, mais elle refuse de dévoiler les détails. Elle affirme que CIME est une entreprise privée et qu’il est normal qu’elle ne dévoile pas les modalités précises, comme le nombre de descentes quotidiennes. Elle explique simplement respecter l’entente de confidentialité signée avec le ministère :

  • cover play_arrow

    CIME affirme simplement respecter une entente de confidentialité solinfo

Malgré de nombreuses questions il a été impossible de savoir si la demande de confidentialité vient du ministère ou de l’entreprise :

  • cover play_arrow

    CIME affirme simplement respecter une entente de confidentialité solinfo

Selon le président de la ZEC de la rivière Bonaventure même la douzaine de partenaires qui ont participé à l’élaboration du plan global de cohabitation ne peuvent connaître les détails de l’autorisation de commerce. Il est question des représentants du milieu municipal, des associations de propriétaires riverains, des entreprises touristiques et des organismes environnementaux.

Élodie Brideau ne craint pas que cette entente confidentielle ne vienne exacerber les tensions parfois vives sur la rivière.

Partager


0%