En ondes: Le même nom | Rémi Chassé

Information régionale

Besoins de solutions pour supporter les vétérinaires

today10 mars 2022

Photo: AMVQ

Arrière-plan
share close

Des solutions urgentes s’imposent pour réduire les délais d’attente dans les cliniques, selon l’Association des médecins vétérinaires du Québec.

 

            La stérilisation, la vaccination et la prévention des parasites prennent du retard et cette situation risque d’entraîner une réapparition de maladies, note le porte-parole de l’association, Michel Pepin :

  • cover play_arrow

    Besoins de solutions pour supporter les vétérinaires solinfo

 

            À cela, il faut considérer les besoins pour les fermes, les élevages, les laboratoires également.

 

Le Québec n’est pas seul à être touché.  Le Canada en entier, les États-Unis et même l’Europe sont affectés mais la problématique est accentuée dans les régions qui ne comptent pas de cliniques d'urgence.

 

Selon l’Association des médecins vétérinaires du Québec, l’expansion du programme en médecine vétérinaire à l’Université du Québec à Rimouski peut entraîner une croissance du nombre de vétérinaire pratiquant dans la région, mais la formation dure 5 ans.

 

Plus à court terme, une panoplie d’autres solutions sont envisagées, :

  • cover play_arrow

    Besoins de solutions pour supporter les vétérinaires solinfo

 

Michel Pepin espère que le gouvernement prendra une décision rapidement en ce qui a trait à l’ouverture d’un campus à Rimouski en médecine vétérinaire ainsi que pour une expansion à Saint-Hyacinthe.  Pour ce faire, l’association est consciente qu’il faut réussir à dénicher aussi des enseignants francophones.  Le Québec compte environ 2600 vétérinaires.

Partager


0%