En ondes: No Son Of Mine | Genesis

Information régionale

Bar rayé: plus tourné vers d’autres espèces que le saumon dans la Restigouche

today8 juin 2020

Arrière-plan
share close

Le bar rayé mangerait beaucoup plus d’autres poissons que du saumon, selon l’analyse du contenu stomacal de certains spécimens pêchés sur la Restigouche.  

 

            La découverte par des biologistes d’un banc de bars rayés venus se nourrir dans la rivière Restigouche en 2019 avait causé un certain émoi.  Le président-directeur général du Conseil de gestion du bassin versant de la rivière Restigouche, David LeBlanc, a envoyé au laboratoire du ministère de la Forêt, Faune et Parcs à Québec l’année dernière les contenus stomacaux des 54 bars rayés qui ont été pris dans la rivière Restigouche.  Selon les résultats préliminaires, ils contiendraient peu de saumoneaux : 

  • cover play_arrow

    Bar rayé: plus tourné vers d’autres espèces que le saumon dans la Restigouche solinfo

 

            Ces résultats préliminaires sont bienvenus par tous les pêcheurs de saumon. Le bar rayé fréquente la rivière Restigouche depuis quelques années. Déjà en 2017, il y en a eu 47 capturés.  Le peu de saumons qui se trouveraient dans l’estomac des bars rayés pourrait être dû au fait que ces poissons préféraient se tenir dans des endroits de la Restigouche autres que ceux prisés par les jeunes saumons :

  • cover play_arrow

    Bar rayé: plus tourné vers d’autres espèces que le saumon dans la Restigouche solinfo

 

            Ces résultats ne seraient cependant que préliminaires.  Les résultats finaux de cette étude se baseront sur l’analyse de l’ADN contenu dans ces estomacs de bars rayés. Comme le laboratoire québécois fonctionne au ralenti en raison de la pandémie, David LeBlanc s’attend à des délais avant d’avoir ces résultats finaux.

Partager


0%