Informations régionales

Avantage environnementale pour la drague expérimentale

Avantage environnementale pour la drague expérimentale

9 juillet 2020

Merinov a complété son projet de recherche qui comparait les performances de la drague à pétoncle expérimentale et celles de la drague conventionnelle.

 

  Selon le rapport de projet publié la semaine dernière, l’effort de pêche est sensiblement le même, avec des captures moyennes oscillant entre 48 et 53 livres par traits pour les deux modèles.

 

            Toutefois, c’est sur l’impact environnemental et sur le fond marin que la drague expérimentale N-Viro se distingue, en remontant deux fois moins de roches que la drague traditionnelle Digby, selon la chargée de projet chez Merinov, Lise Chevarie :

 

            Une deuxième série de tests sera concentrée sur l’économie de carburant engendrée par la drague N-Viro puisque jusqu’ici, un des deux bateaux utilisés dans l’étude affiche une économie de 20% alors que le deuxième n’observe aucune différence.  Des pêcheurs sortiront finir leurs jours de pêche après la saison du homard afin de bonifier la cueillette de données :

 

            Avec un coût d’achat d’environ 30 mille dollars pour la drague N-Viro et de 10 mille dollars pour la Digby, en plus des ajustements mineurs à apporter aux bateaux pour l’installation, il reviendra aux pêcheurs de calculer les risques et les bénéfices d’une transition d’équipement. Les expérimentations ont eu lieu aux Îles-de-la-Madeleine

-30-

Collaboration CFIM

Retour

PARTAGER