Informations régionales

Au ministre des Pêches de trancher

Au ministre des Pêches de trancher

28 février 2019

Les membres du comité consultatif du hareng du sud du golfe ont suggéré, jeudi, à la gestion des ressources de Pêches et Océans, de maintenir le total admissible des captures (tac) à 17 mille tonnes pour la pêche d’automne de 2019.

            Selon l’évaluation scientifique des stocks de 2016-2017, la biomasse continue son déclin amorcé il y a 25 ans pour atteindre un seuil critique, et suggère plutôt de réduire le total admissible des captures à 13 500 tonnes.

            Le directeur de la gestion de la ressource des pêches autochtones au MPO pour le golfe, Marc LeCouffe, souligne que la décision du ministre Wilkinson, d’approuver ou non les suggestions du comité, sera connue d’ici l’ouverture de la pêche de printemps, au début avril :

            Il ajoute que l’objectif est de limiter la mortalité de l’espèce à 500 tonnes pour la pêche de printemps :

            Selon l’approche de précaution, les projections estiment qu’avec des captures de 16 mille tonnes à l’automne, la biomasse reproductrice a une chance sur deux d’augmenter de cinq pour cent en 2020.

            Pour la pêche de printemps, le seul scénario permettant d’espérer une augmentation du stock consiste à une limite de captures à mille 500 tonnes.

Retour

PARTAGER