En ondes: Comme si on s'était dit oui | Phil G. Smith

Information régionale

Abattage d’arbres: Les nouvelles règles ne créent pas de remous

today7 juin 2023

Arrière-plan
share close

Une dizaine de citoyens se sont rendus à la consultation sur les nouvelles normes pour protéger le paysage à Carleton-sur-Mer.

 

2 projets de règlements étaient à l’ordre du jour, soit un projet de règlement sur l’abattage d’arbres et celui sur la protection des paysages dans les zones forestières et de villégiature.  Les normes qui permettent l’abattage d’arbres sont maintenant définies plus clairement et le nouveau règlement prévoit un nombre minimal d’arbres dans une cour privé pour toute nouvelle construction.

 

Quant à la protection des paysages, le projet de règlement vient préciser les zones d’application du règlement d’urbanisme. La réglementation pour l’implantation d’un chalet sera appliquée dans le corridor visuel à partir de la 132, d’une partie de la route Saint-Louis, de la rue de la Montagne, de la route des Bernard et du deuxième rang.  Voici le maire suppléant Jean-Simon Landry :

  • cover play_arrow

    Abattage d’arbres: Les nouvelles règles ne créent pas de remous solinfo

Le conseiller affirme qu’avec la nouvelle mouture du règlement, il sera plus facile pour la Ville d’éviter des opérations de déboisement sur la montagne. Jean-Simon Landry ne cache pas qu’une opération de coupe forestière, en 2020, d’une parcelle du sommet du mont Saint-Joseph est à l’origine de la démarche :

  • cover play_arrow

    Abattage d’arbres: Les nouvelles règles ne créent pas de remous solinfo

Une citoyenne a fait remarquer que les amendes pour l’abattage d’arbres n’étaient pas assez importantes pour dissuader des gens bien nantis.  Denis Lavoie, qui habite le secteur de Saint-Louis, craint que les ressources limitées de la Ville rendent difficile l’application de la réglementation.  La démarche pour l’obtention d’un permis pour abattre un arbre peut devenir fastidieuse :

  • cover play_arrow

    Abattage d’arbres: Les nouvelles règles ne créent pas de remous solinfo

L’ambiance de la soirée a été fort positive mais un échange entre deux citoyens a quand même démontré deux visions de la montagne, soit celle d’un bien commun et celle des propriétaires privés.

Partager


0%