En ondes: Skinny Genes | Eliza Doolittle

Information régionale

today22 novembre 2023

Arrière-plan
share close

Quelques scénarios de solution ont été présentés hier soir aux résidents de la rue des Tournepierres de Maria.

La municipalité, la sécurité publique et un groupe de recherche de l’université de Montréal évaluent présentement différents scénarios pour ce secteur habité qui risque d’être submergé d’ici quelques dizaines d’années. Une première rencontre a eu lieu au mois de juin afin de présenter l’analyse de risques aux résidents et hier soir une autre rencontre a eu lieu pour faire état de l’évolution du dossier et présenter certains résultats des études de solutions, notamment un rehaussement au sol variant entre 0,5 et 1,5 mètre. Selon les estimations 108 mille 926 mètres cubes de terre seraient nécessaires, l’équivalent de 18 mille camions. Ce scénario impliquerait une réorganisation importante des égouts et de l’aqueduc.

Le scénario de relocalisation évoqué au mois de juin est toujours sur la table malgré les inquiétudes qu’il suscite. Le maire Jean-Claude Landry affirme que cette option sera proposée aux résidents, mais il ajoute que personne ne sera obligé de partir. La sécurité publique a informé les gens sur certaines modalités et compensations financières advenant une relocalisation. La municipalité a d’ailleurs mandaté la firme Servitech afin de déterminer une valeur de reconstruction et la valeur du terrain des propriétés visées :

  • cover play_arrow

    mario

Pour ceux qui accepteront la relocalisation, le processus pourrait s’enclencher d’ici deux ans. Il est trop tôt pour déterminer les emplacements exacts, mais le maire affirme que des espaces sont disponibles à Maria :

  • cover play_arrow

    mario

David Penberthy habite cette rue depuis 7 ans. Il ne croit pas réellement au processus de consultation ni aux solutions d’ingénierie sur la table. Il croit que la décision de relocaliser est prise et la réunion d’hier soir est un exercice de relations publiques. Il concède qu’on ne peut gagner contre mère Nature, mais il se demande pourquoi la municipalité laisse des gens s’installer dans ce secteur :

  • cover play_arrow

    mario

 

Une autre rencontre est prévue au mois de mai ou juin.

 

Partager


0%