En ondes: On ira | Zaz

Information régionale

400 modèles considérés comme armes d’assaut resteront légaux

today15 mai 2023

Arrière-plan
share close

Le Bloc Québécois propose l'adoption d'un décret pour interdire des armes d’assaut.

 

Le projet de loi C-21 qui vise un meilleur contrôle des armes à feu est toujours à l’étude. Après débat la semaine dernière, il sera renvoyé cette semaine en chambre pour une troisième lecture. Le gouvernement libéral avait apporté des changements au Code criminel pour ajouter une définition plus large des armes prohibées, avec une liste de 300 pages de modèles interdits. Cette liste, qui comprenait des armes utilisées pour la chasse, avait provoqué la colère des chasseurs et des autochtones. Une nouvelle mouture de C-21 a été présentée et la liste sera remplacée par une définition technique d’une arme d’assaut, comme l’explique la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia et responsable du dossier au Bloc Québécois, Kristina Michaud :

  • cover play_arrow

    400 modèles considérés comme armes d’assaut resteront légaux solinfo

 

La définition vise à exclure les armes de chasse des modèles prohibés, mais Kristina Michaud explique que plus de 400 modèles, considérés comme arme d’assaut, seront toujours légaux, selon la nouvelle mouture du projet de loi. Il est possible de régler cette question par décret selon Kristina Michaud :

  • cover play_arrow

    400 modèles considérés comme armes d’assaut resteront légaux solinfo

 

Kristina Michaud est consciente que C-21 ne réglera pas tous les problèmes et que les opinions varient grandement dans le monde urbain et rural. Il reste des flous comme la carabine SKS qui peut être considérée comme une arme d’assaut. Au Canada elle est vendue avec un chargeur d’une capacité maximale de 5 balles, mais il est possible de se procurer via les États-Unis des chargeurs de plus grande capacité :

  • cover play_arrow

    400 modèles considérés comme armes d’assaut resteront légaux solinfo

Une meilleure sécurité passe surtout par la lutte contre le trafic d’armes illégales et des investissements en santé mentale.

Partager


0%