En ondes: Marry You | Bruno Mars

Information régionale

200 personnes à Carleton pour le débat

today27 octobre 2017

Arrière-plan
share close

Le studio du Quai des arts de Carleton était bondé hier soir pour le débat entre les candidats à la mairie.

 C’est une initiative citoyenne combinée aux efforts de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs qui a permis l’organisation de ce débat entre les candidats, Normand Parr, Alain Turcotte et Mathieu Lapointe.

Plusieurs thèmes ont été abordés notamment la gouvernance, la culture qui est particulièrement importante à Carleton selon tous les candidats, et de budget. À ce sujet, il a été question des effets pour le contribuable du jugement rendu en faveur d’Alphonse Bernard. Ce dossier d’expropriation dure depuis 5 ans et coûtera au contribuable 1 million de dollars. Les conseillers sortants Normand Parr et Mathieu Lapointe ont affirmé que tout ce dossier était désolant et que le prochain conseil devra statuer sur une possibilité d’aller en appel ce qui a donné cet échange entre Alain Turcotte et Normand Parr :

  • cover play_arrow

    200 personnes à Carleton pour le débat solinfo

Il a grandement été question aussi dans ce débat du dossier de la route 132 qui traîne depuis le début des années 2000. Tous les candidats ont affirmé qu’ils feraient les représentations nécessaires afin de faire débloquer cet important dossier. Les conseillers sortants, Mathieu Lapointe et Norman Parr ont expliqué qu’ils étaient cependant tributaires de la programmation du ministère des Transports. Normad Parr s’est déclaré satisfait du déroulement de la soirée qui a été quand même respectueuse :

 

  • cover play_arrow

    200 personnes à Carleton pour le débat solinfo

 Mathieu Lapointe a affirmé que le débat avait été très intéressant et il se dit satisfait de sa performance. Cependant il croit que l’inexpérience d’Alain Turcotte rende certaine de ses solutions simplistes :

 

  • cover play_arrow

    200 personnes à Carleton pour le débat solinfo

Alain Turcotte affirme de son côté qu’il s’attendait à être la cible d’attaque. Il rejette les accusations de ses adversaires et affirme qu’ils sont défaitistes :

  • cover play_arrow

    200 personnes à Carleton pour le débat solinfo

Partager


0%