Informations régionales

Une gestion d'employés plus difficile

Une gestion d'employés plus difficile

20 juillet 2020

La Prestation canadienne d’urgence complique le travail des employeurs.

 

C’est ce qu’affirme le propriétaire de la Ferme Tradition Bourdages de Saint-Siméon, Pierre Bourdages.

 

La PCU fait en sorte que plusieurs personnes préfèrent demeurer à la maison ce qui vient compliquer le recrutement en contexte de pénurie de main-d’oeuvre. Et certains travailleurs, qui bénéficient de la PCU, ne veulent pas travailler plus de 17 heures afin de ne pas être coupés, comme l’explique Pierre Bourdages :

 

De plus, la pandémie a rendu le recrutement de travailleurs étrangers plus compliqué. Habituellement, la ferme Bourdages embauche une quarantaine de travailleurs du Mexique. Cette année, seulement une quinzaine travaillent dans les champs de Saint-Siméon. De plus, ils ont dû s’isoler pendant 2 semaines avant de commencer le travail :

 

Afin de pallier au manque de main-d’œuvre, Pierre Bourdages mise sur l’autocueillette. Il semble que les touristes sont de plus en plus nombreux à pratiquer  cette activité :

 

            Le manque de travailleurs devrait causer certaines pertes dans les champs.

Retour

PARTAGER