Informations régionales

Quelques réponses sur l'arnaque

Page d'accueil du volet Accès D de Desjardins

Quelques réponses sur l'arnaque

20 juin 2019

L’entrepreneure de Carleton qui a été victime d’une arnaque cette semaine commence à obtenir des explications sur le modus operandi des fraudeurs.

 

            En quelques heures, dimanche et lundi, Nancy Goulet s’est fait voler 9500$ dans le compte de son entreprise Chouette Événements, après que son identité ait été usurpée, qu’elle ait perdu l’usage de son téléphone cellulaire puis que ses services téléphoniques aient été transférés chez un concurrent.

 

            D’après les premières informations fournies par la section des fraudes chez Telus, son compte téléphonique a été fermé à la suite d’un appel d’une interlocutrice qui se faisait passer pour Nancy Goulet.  À l’agent de Telus, la femme imposteur a dû fournir le nom en entier de la cliente, sa date de naissance, l’adresse courriel et de la maison.  Comme tous les renseignements personnels étaient les bons, l’interlocutrice a pu obtenir le numéro de client, explique Nancy Goulet :

            L’objectif était de transférer les services chez Bell et de relier le même numéro de téléphone portable de Nancy Goulet à un nouvel appareil auquel elle n’aurait plus accès.  Ceci a permis aux fraudeurs de changer le mot de passe du compte de Desjardins par Accès D affaire en utilisant le mode texto, à l’insu de l’entrepreneure.  C’était la nuit et elle n’a eu connaissance que son téléphone était hors fonction que le lendemain et que des transactions avaient été effectuées. 

Cependant, l’enquête de Desjardins n’a pas permis de déterminer comment les fraudeurs avaient réussi à obtenir le numéro d’identification qui permet d’accéder au compte bancaire de l’entreprise :

            Desjardins prendra à sa charge le montant qui a été volé dans cette arnaque.  Et l'institution avertit que ce type de fraude survient souvent par vague dans une région.

 

 

Dimanche soir, Nancy Goulet a reçu 3 appels consécutifs affichant qu'ils provenaient d'un numéro masqué.  Lorsqu'elle a finalement répondu, l'interlocuteur se présentant comme étant un agent de Telus lui a mentionné que son compte était en souffrance, ce qui était impossible.  La conversation a duré moins d'une minute.  Photo: Julie Drapeau

Retour

PARTAGER