Informations régionales

Plus de revenus liés à la taxes sur l'essence

Plus de revenus liés à la taxes sur l'essence

4 juin 2019

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine a reçu en 2018 un montant jusqu’alors inégalé provenant de la taxe sur l’essence.

 

            Ce montant a atteint 1,5 millions de dollars.

 

            Il représente à lui seul la moitié du budget annuel de la RÉGIM qui est de 3 millions de dollars.

 

            La taxe d’un cent le litre a été mise en place en 2015 grâce à un décret du gouvernement du Québec qui répondait à une demande de l’organisme gérant le transport collectif régional d’obtenir un financement récurant chaque année.  Le président de l’organisme, Daniel Côté, explique ce résultat par l’achalandage touristique de l’été dernier :

 

            Avec ce revenu provenant de la taxe sur l’essence, la régie a aussi terminé son exercice financier de 2018 avec un surplus de 350 000 $.  Grâce à ces sommes, la RÉGIM peut investir dans des projets de transport de passagers, comme celui avec VIA Rail pour la période des Fêtes et celui qui sera mis en place pour la saison estivale.

 

            Sur ce point, Daniel Côté affirme que même si ces projets ne sont pas rentables financièrement pour la régie, ils permettent à la population gaspésienne d’avoir un service pour se déplacer sur et en dehors du territoire :

 

            Pour la période estivale, le service de transport vers la gare de Campbellton coûtera 46 mille dollars en frais d’exploitation et procurera 24 mille dollars de revenus à la Régîm.  Le déficit anticipé sera assumé par l’organisme.

 

Retour

PARTAGER