Informations régionales

Plus d'anxiété qu'au printemps

Plus d'anxiété qu'au printemps

20 octobre 2020

Santé mentale : la deuxième vague crée plus d’anxiété qu’au printemps.  

 

            En plus de bousculer les habitudes de vie, la deuxième vague a accentué le niveau d’inquiétude et d’anxiété autant chez les jeunes adultes que chez les personnes plus âgées.  Carole Gauthier est directrice à l’association d’entraide pour la santé mentale à New Richmond.  Selon elle, la réalité de la deuxième vague a frappé plus durement que la première :

 

            En période automnale, alors que la baisse de luminosité peut déjà entraîner des répercussions, l’association d’entraide pour la santé mentale suggère aux personnes inquiètes de demeurer vigilantes mais de cesser de craindre et de trop se préoccuper du futur.  Selon Carole Gauthier, il est préférable de s’ancrer dans le moment présent plutôt que de penser à un avenir que nous ignorons : 

 

            Selon Carole Gauthier, plusieurs organismes communautaires observent la même tendance.  La bonne nouvelle selon elle est que les gens appellent pour obtenir de l’aide.

 

            En plus de solliciter de l’aide auprès des ressources communautaires, les personnes sujettes à l’inquiétude peuvent adopter des techniques aussi simples que bénéfiques comme apprendre à contrôler sa respiration et prendre contact avec la nature. 

Retour

PARTAGER