Informations régionales

Plan des conservateurs pour l'accès à la propriété

23 septembre 2019

VAUGHAN, Ont. — Le chef conservateur Andrew Scheer a dévoilé lundi matin un plan qui, selon lui, rendra plus abordable l’achat d’une maison.

M. Scheer affirme qu’il autorisera de nouveau les emprunts hypothécaires sur 30 ans afin de réduire les mensualités, d’alléger ce que l’on appelle le «test de résistance» lors de la demande de prêts hypothécaires et de supprimer complètement le test lors des renouvellements d’hypothèque.

Un gouvernement conservateur mettrait également des biens immobiliers fédéraux excédentaires à la disposition des promoteurs afin d’accroître l’offre de logements et lancerait une enquête sur le blanchiment d’argent dans le secteur immobilier.

En cherchant à augmenter la durée des hypothèques disponibles, M. Scheer infirme une décision prise par le dernier gouvernement conservateur.

À partir de 2008, les conservateurs de Stephen Harper avaient commencé à réduire le taux d’amortissement maximal des prêts hypothécaires assurés, le faisant passer de 40 à 35 ans et, en 2011, à 30 ans.

En 2012, l’ancien ministre des Finances, Jim Flaherty, l’a réduit à 25 ans, affirmant que cela contribuerait à réduire les paiements d’intérêts et permettrait aux gens de rembourser leur prêt hypothécaire plus rapidement.

La décision prise à l’époque visait à réduire le fardeau croissant de la dette des Canadiens.

Selon Statistique Canada, en août, la dette hypothécaire médiane des familles canadiennes ayant contracté un emprunt hypothécaire avait presque doublé de 1999 à 2016, passant de 91 900 $ à 180 000 $ en dollars constants de 2016.

M. Scheer fait campagne lundi dans la banlieue torontoise de Vaughan et à St. Catharines, en Ontario.

La Presse canadienne

Retour

PARTAGER