Informations régionales

Pierre Fitzgibbon fonde de l'espoir sur les technologies

Pierre Fitzgibbon fonde de l'espoir sur les technologies

17 novembre 2021

Le ministre de l’Économie croit que la technologie permettra à Votorantim Cimentos de réduire ses GES à son usine de Port-Daniel.

 

Lors de son passage à Saint-Elzéar, lundi, Pierre Fitzgibbon a été questionné sur les émissions de gaz à effet de serre de la cimenterie.  McInnis est maintenant le plus gros pollueur du Québec.

 

Alors que l’entreprise procède à une étude de marché de tous les combustibles alternatifs disponibles pour déterminer les meilleures options et la modélisation des émissions de l’usine, des voix s’élèvent pour que la cimenterie détaille son plan de réduction des GES.  Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet pense que toutes entreprises ayant obtenu des fonds publics ont des comptes à rendre publiquement dans un enjeu aussi important que les changements climatiques.

 

Pierre Fitzgibbon souhaite aussi plus de transparence de la part de la compagnie.  Lors de sa visite de la cimenterie il y a deux ans, le ministre affirme qu’il avait déjà été informé de mesures comme de la captation des CO2 mais ces projets n’ont pas vu le jour.

 

Le ministre fonde de l’espoir sur des technologies comme l’hydrogène qui est déjà utilisé dans l’industrie du fer :

 

Le ministre a toujours confiance que la biomasse puisse être incluse dans le processus de Ciment McInnis.

Retour

PARTAGER