Informations régionales

Peu convaincue de l'efficacité des mesures

Josianne Pineault et son fils Photo: courtoisie

Peu convaincue de l'efficacité des mesures

28 janvier 2021

Une mère de Pointe-à-la-Croix vit difficilement avec les nouvelles restrictions imposées par le Nouveau-Brunswick.

 

            Depuis samedi soir, les citoyens d’Avignon qui doivent traverser à Campbellton doivent présenter un résultat négatif à la Covid-19 renouvelé chaque semaine.

 

            Josianne Pineault a un fils de 6 ans en garde partagée 1 semaine sur 2 avec son ex-conjoint qui habite au Nouveau-Brunswick. 

 

            Les tests hebdomadaires réclamés par la province voisine compliquent considérablement la vie de cette jeune mère qui traverse le pont régulièrement pour son travail.  En plus de ses obligations habituelles, elle doit maintenant se rendre à Dalhousie chaque semaine pour passer le test qui n’est pas disponible au Québec.  Pour avoir accès au dépistage au Québec, il faut présenter des symptômes d’allure grippale.  Comme son garçon fréquente l’école de Campbellton, il doit lui aussi être testé pour pouvoir traverser.  Elle croit qu’il s’agit d’un stress inutile pour une jeune de 6 ans :

 

            Elle dénonce cette mesure et est loin d’être convaincue de son efficacité :

 

            Plusieurs résidents de part et d’autre des limites provinciales rapportent, de surcroît, que d’une journée à l’autre, selon la personne responsable à la barrière, l’information donnée sur les critères à remplir varie grandement.

Retour

PARTAGER