Informations régionales

Les ventes en ligne et l'achat local sauvent la mise

Ferme maricole du Grand Large

Les ventes en ligne et l'achat local sauvent la mise

2 novembre 2020

Les ventes en ligne et l’achat local ont  permis aux producteurs locaux d’éviter la catastrophe annoncée en raison de la pandémie.

 

            Plusieurs produits de niche locaux se retrouvent sur les tables des restaurateurs des grands centres en temps normal.  Malgré la fermeture de plusieurs restaurants, il semble que les producteurs locaux ont tiré leur épingle du jeu.

 

            C’est le cas de l’Érablière Escuminac propriété de Martin Malenfant. Ce dernier explique que les ventes en restaurant ont évidemment baissé, mais les ventes à l’extérieur du pays se sont poursuivies, car il s’agit de produits alimentaires qui pouvaient traverser la frontière.  Mieux encore, les ventes en ligne ont explosé pendant la pandémie. Martin Malenfant évalue à 75% l’augmentation :

            Du côté de la Ferme maricole du grand large à Carleton, les huîtres destinées aux restaurants ont trouvé preneurs.  L’un des propriétaires, Éric Bujold, explique qu’avec l’achalandage exceptionnel l’été dernier en Gaspésie les ventes locales ont augmenté. Cependant en ville, malgré la fermeture des restaurants les consommateurs se sont tournés vers les poissonneries. Éric Bujold explique qu’il s’agit d’un produit pour connaisseur et que les amateurs s’organisent pour le trouver :

            La ferme Bourdages de Saint-Siméon, qui distribue des produits transformés dans les grands centres, a profité de la stratégie GAMME mise en place par le Bon goût frais des Îles et de Gaspésie Gourmande.  Il s’agit d’un service de distribution à Québec et Montréal, explique Pierre Bourdages :

            Le propriétaire mentionne que son entreprise a aussi bénéficié du grand nombre de touristes en Gaspésie cet été.

Retour

PARTAGER