Informations régionales

Les restaurateurs font preuve d'imagination

La propriétaire du Casse-Croûte Mam'zelle Maria a instauré des mesures de distanciation Photo: Mario Cyr

Les restaurateurs font preuve d'imagination

3 juin 2020

Les restaurateurs s’attendent à une saison difficile, malgré leur créativité.

 

            Les salles à manger des restaurants sont toujours fermées mais les commandes pour emporter, les livraisons et les services à l’auto sont permis. 

 

            Même si la plupart des restaurants ont fait des changements, les propriétaires attendent impatiemment la réouverture des salles à manger. Stéphane Boudreau de l’Hostellerie Baie Bleue de Carleton, qui offre un service de restauration traditionnel en salle à longueur d’année, estime que l’annonce des conditions et la date de réouverture sont imminentes.  Il affirme disposer de l’espace pour ouvrir les salles à manger et espérer une certaine rentabilité, même à 50%.  Toutefois, les petits restaurants seront clairement désavantagés :

            Propriétaire du Casse-Croûte Mam’zelle Maria, Johanne Cyr, a dû ouvrir, le premier mai, avec des règles très claires pour donner de l’espace à sa clientèle.  Elle mise sur le tourisme régional cet été et constate déjà la présence de gens qu’elle ne voyait pas par les années passées.  Son début de saison a été relativement bon dans ce contexte de pandémie.  Cependant, l’absence de salle à manger a un impact sur ses ventes :

            Christophe Rapin, copropriétaire de Café Acadien à Bonaventure,  explique, pour sa part, que la cuisine a été transformée en service de traiteur.  Le site bucolique du quai de Bonaventure sera mis à contribution :

            Pendant ce temps, l’Association des restaurateurs du Québec, en plus d’attendre au plus vite le plan de déconfinement du gouvernement provincial, s’adresse à Ottawa et aux municipalités afin que différentes réglementations soient assouplies pour faciliter l’implantation de nouveaux modèles.

Retour

PARTAGER