Informations régionales

La CAQ doit combattre la pénurie de main-d'oeuvre avec plus de hargne, dit le PQ

La CAQ doit combattre la pénurie de main-d'oeuvre avec plus de hargne, dit le PQ

22 juin 2021

La députée de Gaspé somme le gouvernement Legault de combattre avec plus de hargne la pénurie de main-d'œuvre criante.

 

Le PQ réclame l’intégration de 50 % des nouveaux arrivants dans les régions avec des incitatifs-clés.

 

En effet, la CAQ s’est engagée en campagne électorale à régionaliser l’immigration, c’est-à-dire à déployer 34 % des immigrants vers les régions, la CAQ a atteint 21 %.  Les derniers chiffres parus par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale à la fin 2019 indiquent qu’avec 975 postes affichés en Gaspésie- les Îles, il y a un taux de 2,9 % d'emplois libres.

 

Le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) doit élargir sa palette de métiers pouvant bénéficier d’avantages économiques, dit le PQ.  Ce programme permet aux employeurs d’embaucher des étrangers à moindre coût à des moments fixes achalandés, souvent lorsque l’entreprise essaie de combler temporairement des besoins.  À titre d’exemple, la députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, souhaite intégrer les personnes œuvrant en restauration dans cette liste prioritaire de profession :

La francisation et l’intégration sont beaucoup plus fluides en région qu’en ville, estime la députée :

Le PQ demande au gouvernement de mettre sur pied certaines mesures pour encourager les gens à s’établir loin des centres urbains. Notamment, afin de persuader les étudiants étrangers à demeurer dans la province après leurs études, le Parti s’engage à rembourser le surplus qu’ils doivent débourser par rapport aux élèves québécois s’ils demeurent en région pendant 5 ans. 

 

Retour

PARTAGER