Informations régionales

L'occasion de mieux comprendre le rôle des proches aidants

L'occasion de mieux comprendre le rôle des proches aidants

6 mai 2020

Le Regroupement des aidants naturels du Québec espère que l’actuelle pandémie permettra aux gestionnaires des CISSS de mieux comprendre leur rôle.

 

            Le RANQ accueille favorablement l’annonce du gouvernement visant l’obligation de tous les établissements de soins de longue durée de permettre aux proches aidants d’entrer pour soutenir un proche dès le 11 mai.

 

            À la mi-avril, le gouvernement a annoncé qu’il souhaitait assouplir les règles concernant la présence de proches aidants en CHSLD.  Comme la majorité des CISSS du Québec, celui de la Gaspésie a annoncé, le 23 avril, faire fi de la recommandation gouvernementale et que l’entrée des proches aidants ne serait pas autorisée évoquant des mesures de sécurité pour limiter la contagion.

 

            Mélanie Perroux, coordonnatrice au développement au RANQ, affirme que le temps a démontré que l’absence de personnes proches pour les aînés pendant une longue période apportait une foule de problèmes psychologiques. En point de presse hier, le premier ministre a affirmé que ce genre de traitement à long terme était inhumain.  Pour Mélanie Perroux, il est difficile de contredire le premier ministre sur ce point :

 

            Cependant, la coordonnatrice refuse de jeter la pierre aux gestionnaires. Elle espère cependant que cette expérience permettra aux gestionnaires des CISSS de mieux comprendre le rôle et l’utilité des aidants naturels :

            Le CISSS devrait accorder des entrevues à ce sujet mercredi.

Retour

PARTAGER