Informations régionales

L'AQIP persiste et signe

L'AQIP persiste et signe

18 décembre 2020

Malgré l’affirmation de la ministre fédérale des Pêches la semaine dernière qui appuie l’application d’une date d’ouverture unifiée pour tous les crabiers de la zone 12, l’AQIP n’abandonne pas l’idée d’une ouverture différée.

            Le directeur de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche, Jean-Paul Gagné, persiste à vouloir convaincre les crabiers du Nouveau-Brunswick d’appuyer une ouverture de saison fixée au 1er avril pour les pêcheurs de la zone capables de sortir en mer en l’absence de glaces.

 

            Le directeur croit qu’une ouverture différée constitue le meilleur moyen d’éviter l’interaction avec les baleines noires en capturant la majorité des quotas avant leur arrivée dans le golfe :

            L’été dernier, plusieurs pêcheurs n’ont pas été en mesure de capturer leurs contingents de crabes des neiges en raison de la saison écourtée et les associations des pêcheurs du Nouveau-Brunswick ont entamé une courte pêche d’automne, à la fin novembre, pour compléter leurs prises. Jean-Paul Gagné se dit ouvert à étudier les résultats du projet-pilote, mais doute qu’une pêche d’automne ne soit la solution puisque l’expérience lui apprend que le crabe contient moins de chair à cette période :

            Le directeur de l’AQIP propose plutôt de faire hiverner en Gaspésie les bateaux du Nouveau-Brunswick susceptibles d’être prisonniers des glaces afin d’ouvrir  la saison au début avril pour toute la flotte de la zone 12.

Collaboration CFIM

Retour

PARTAGER