Informations régionales

De l'aide aux PME

13 septembre 2019

TROIS−RIVIÈRES, Qc — Un gouvernement libéral réélu promet de faciliter le démarrage de petites et moyennes entreprises, et espère du même coup convaincre plus de femmes et d’autochtones de se lancer en affaires.

Le chef libéral Justin Trudeau en a fait l’annonce de passage dans un concessionnaire de véhicules électriques usagés à Trois−Rivières, vendredi matin, aux côtés de sa candidate locale Valérie Renaud−Martin.

Afin d’encourager l’entrepreneuriat, les libéraux promettent d’octroyer des bourses pouvant aller jusqu’à 50 000 $ à quelque 2000 nouvelles personnes pour aider à démarrer une entreprise.

Les critères de sélection de ce nouveau programme seront déterminés par la Banque de développement du Canada en collaboration avec les acteurs du milieu, dont ceux qui se spécialisent dans l’entreprenariat féminin et autochtone, a précisé M. Trudeau.

Le parti promet aussi d’éliminer les frais prélevés sur le montant de la TPS/TVH lors des transactions effectuées par carte de crédit, ce qui permettra aux entreprises d’économiser près de 500 millions$ par année selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante.

Il a aussi annoncé qu’il donnerait 250$ à chaque nouvelle entreprise qui cherche à élargir ses services en ligne, en plus de réduire de 75 pour cent le coût de la constitution d’une entreprise en société de régime fédéral.

Selon M. Trudeau, ces nouvelles mesures annoncées vendredi permettront à tout nouvel entrepreneur d’économiser 1448$.

Guillaume André, le copropriétaire de Véhicules Simon André, là où avait lieu l’annonce, soutient que la promesse des libéraux pourra permettre d’économiser quelques centaines ou quelques milliers de dollars par année.

Mais M. André admet qu’il aurait aimé entendre des mesures supplémentaires pour aider la vente de véhicules électriques. Le crédit d’impôt de 5000$ annoncé lors du dernier budget fédéral est un «bon début», mais reste «minime» par rapport aux «investissements massifs» accordés à l’industrie pétrolière, a−t−il dit.

M. Trudeau répète depuis des mois que les profits de l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain, acheté à 4,5 milliards$ par son gouvernement, permettront de financer la transition énergétique au Canada «vers une économie plus verte».

M. André a précisé à La Presse canadienne qu’il n’a pas été tellement convaincu par l’argumentaire du chef libéral.

Première visite au Québec

La visite du chef libéral à Trois−Rivières survient deux jours après celle de son rival conservateur Andrew Scheer. Ce dernier avait décidé de lancer sa campagne à Trois−Rivières, peu importe la date du déclenchement. Les conservateurs y présentent un candidat prestigieux: l’ancien maire de la ville fondée par le sieur de Laviolette, Yves Lévesque.

M. Trudeau se déplacera ensuite à Longueuil−Saint−Hubert pour prêter main−forte à son candidat vedette, l’ancien ministre péquiste Réjean Hébert, avant de se rendre à Montréal pour un grand rassemblement.

Il y sera présenté par un autre candidat vedette, l’écologiste Steven Guilbault qui tente de se faire élire dans la circonscription de Laurier−Sainte−Marie.

Catherine Lévesque, La Presse canadienne

Retour

PARTAGER