Informations régionales

Commotion cérébrale des suites d'une chute lors de l'intervention pour porter secours aux 2 kayakistes à Carleton

Ève Bujold a chuté sur l'amas de béton lorsqu'elle a prêté main forte le 23 août en appelant les secours

Commotion cérébrale des suites d'une chute lors de l'intervention pour porter secours aux 2 kayakistes à Carleton

15 septembre 2021

La bonne samaritaine qui a répondu à l’appel de kayakistes à Carleton le 23 août se remet tant bien que mal d’une commotion cérébrale causée par une chute sur le béton le soir de l’intervention.

 

Ève Bujold était près de la mer, le soir où Louis-Éric Savoie, nouvellement nommé candidat libéral, s’est retrouvé en fâcheuse position avec un ami lorsqu’ils ont chaviré au large et que la nuit tombait.

 

Alertée par les cris, cette résidente de Québec, familière avec les lieux, s’est empressée de gagner la rive, tout en appelant le 911.

 

Mais la dame a perdu pied sur une surface glissante et sa tête a heurté un bloc de béton. 3 points de suture se sont imposés pour aider à refermer la plaie et des engourdissements à la tête sont apparus puis des douleurs aux coudes et au coccyx après-coup.

C’est une fois de retour à domicile, dans une clinique de sa région, qu’une commotion cérébrale lui a été diagnostiquée.  Depuis, elle peine à regarder un écran et à se concentrer, surtout dans une conversation à plusieurs :

 

            Tel que l’a recommandé la physiothérapeute, une reprise rapide des activités était indiquée mais de façon graduelle avec tâches réduites à 3 demi-journées par semaine pour cette travailleuse sociale :

 

Ces derniers jours, par ailleurs, un arrêt complet s’est imposé avec la recrudescence de maux de tête et de fatigue.  Ève Bujold a été surprise d’être présentée comme étant blessée de façon superficielle :

La dame remercie sincèrement les intervenants d’urgence qui lui sont venus en aide le soir de l’événement.

Retour

PARTAGER