À Réécouter

Il n'y a pas pire prison que soi-même!

Il n'y a pas pire prison que soi-même!

Tel est le titre du livre de Gratien Bergeron. À l'aube de la soixantaine, il s'est retrouvé isolé et dépressif. Après avoir consulté, on lui annonça qu,il était bipolaire. Son livre est un essai autobiographique qui aide à mieux comprendre cet état de santé mentale.

Crédit photo : Futura-sciences.com

 



Retour

PARTAGER